lundi 3 juin 2019

Questionnaire de Max Frisch - 3


Combien d'enfants de vous ne sont pas venus au monde de par votre volonté ?

dimanche 8 avril 2012

Sondage pour le magazine Courrier Cadres de juin 2012

Stress et risques psychosociaux
Merci de répondre à ce sondage dont les résultats seront publiés dans le numéro de juin 2012 de Courrier Cadres (pour rappel, ce sondage est entièrement anonyme).


1 - Les fonctions que vous exercez dans votre travail sont-elles génératrices de stress ?

oui, au quotidien
oui, souvent
oui, parfois
très peu
non

2 - À quoi sont dues, principalement, les situations de stress dans votre entreprise selon vous ? (trois réponses possibles)

des services en sous-effectifs
une mauvaise répartition de la charge de travail
des horaires décalés
trop de responsabilités
un besoin de réorganisation des services
une mauvaise organisation personnelle
un matériel pas ou mal adapté au travail confié
un ou des supérieur(s) tyrannique(s)
une mauvaise ambiance entre collègues
l’avenir incertain de l’entreprise
autre

3 - Pensez-vous que le développement des nouvelles technologies (mails, mobiles et smartphones...) a accru le stress en entreprise ?

oui, tout à fait
oui, plutôt
non, pas vraiment
non, pas du tout

4 - Gardez-vous votre téléphone portable professionnel sur vous le week-end ou lors de vos congés ?

oui
non

5 - Consultez-vous vos mails professionnels durant vos jours de repos ?

régulièrement
parfois
jamais

6 - Vous arrive-t-il de subir de fortes pressions au travail ?

au quotidien
souvent
parfois
très rarement
non

7 - Êtes-vous ou avez-vous déjà été en arrêt maladie pour dépression suite à des difficultés rencontrées dans votre entreprise ?

oui
non

8 - Si oui, comment le problème a-t-il été résolu ?

les difficultés ont été réglées au sein de l’entreprise
j’ai quitté mon travail
je suis retourné à mon travail, mais rien n’a été résolu
je suis toujours en arrêt maladie

9 - Votre entreprise a-t-elle mis en place une politique de prévention du stress et/ ou des risques psychosociaux (RPS) ?

oui
oui, mais pas de manière formelle
non
ne sais pas

10 - Estimez-vous que la société pour laquelle vous travaillez est suffisamment impliquée dans la prévention du stress et des risques psychosociaux ?

oui, tout à fait
oui, plutôt
non, pas vraiment
non, pas du tout

11 - Pensez-vous que vos collègues et vous-même êtes assez protégés/ accompagnés face au stress et aux RPS ?

oui, tout à fait
oui, plutôt
non, pas vraiment
non, pas du tout

12 - Pensez-vous que vous êtes suffisamment préparé à gérer des collègues ou des équipes fortement soumis au stress ?

oui, tout à fait
oui, plutôt
non, pas vraiment
non, pas du tout

13 - Selon vous, votre entreprise doit-elle faire plus en matière de prévention du stress et des RPS ?

oui
non

14 - Croyez-vous qu’il existe un stress positif ?

oui
non
ne sais pas

15 - Quelles seraient selon vous les meilleures solutions pour prévenir les risques psychosociaux ? (trois réponses possibles)

que l’entreprise écoute plus et fasse davantage participer l’ensemble de ses salariés
plus de reconnaissance du travail effectué
une augmentation des effectifs
une meilleure formation des managers et des dirigeants
des aides de l’État envers les entreprises qui ont des difficultés à gérer ces problèmes
une législation plus stricte envers les entreprises dont les salariés souffrent de stress, burn-out ou dépression
une notation officielle des entreprises selon le degré de stress ressenti par les salariés
une médecine du travail plus impliquée sur la question
autre

16 - Avez-vous déjà pensé au suicide en raison des difficultés rencontrées au travail ?

oui
oui, mais le travail n’était pas l’unique cause
non
ne se prononce pas

17 - Êtes-vous d’accord avec ces affirmations ?

oui, tout à fait d’accord oui, plutôt d’accord non, pas vraiment d’accord non, pas du tout d’accord sans opinion

- lorsqu’un salarié se suicide suite aux problèmes rencontrés dans son entreprise, l’entreprise est entièrement responsable du drame

- des personnes sont “par nature” plus sujettes au suicide, plus fragiles que d’autres

- certains métiers sont stressants par nature, les personnes qui ne supportent pas le stress n’y ont peut-être pas leur place

18 - Selon vous, le stress en entreprise entraîne des troubles de santé chez :

plus d’un salarié sur deux (plus de 50 % des salariés)
un salarié sur deux (50 %)
un salarié sur trois (33 %)
un salarié sur quatre (25 %)
un salarié sur cinq (20 %)
un salarié sur dix (10 %)
un salarié sur vingt (5 %)
un salarié sur cinquante (2 %)
un salarié sur cent (1 %)
moins d’un salarié sur cent (moins de 1 %)

19 - Pensez-vous que les pouvoirs publics s’impliquent suffisamment dans la prévention du stress et des RPS ?

oui, tout à fait
oui, plutôt
non, pas vraiment
non, pas du tout

20 - Êtes-vous cadre ?

oui
non

21 - Vous évoluez dans le secteur :

privé
semi-public
public

22 - Vous êtes :

un homme
une femme

23 - Quel âge avez-vous ?

25 ans ou moins
entre 26 et 35 ans
entre 36 et 45 ans
entre 46 et 55 ans
plus de 55 ans

jeudi 27 mai 2010

Questionnaire "Justice" de Pote à Pote

(questionnaires en ligne sur les questions de lutte anti-discrimination et d'égalité d'accès à l'éducation : celui-ci vient d'ici).

Pour célébrer le vivre ensemble et l’unité nationale, seriez-vous favorable à l’organisation dans votre commune, d’un grand repas de quartier républicain à l’occasion de la fête du 14 juillet ? : *
1-Tout à fait d'accord
2-Assez d'accord
3-Ni d'accord, ni pas d'accord
4-Pas tellement d'accord
5-Pas du tout d'accord

Pour résorber les inégalités entre communes riches et communes pauvres, souhaitez-vous une augmentation de la « Dotation Urbaine de Solidarité » ? : *
1-Tout à fait d'accord
2-Assez d'accord
3-Ni d'accord, ni pas d'accord
4-Pas tellement d'accord
5-Pas du tout d'accord

Pour permettre à tous les justiciables d’être équitablement représentés par un avocat devant les tribunaux, souhaitez-vous l’augmentation du montant de l’aide juridictionnelle ? : *
1-Tout à fait d'accord
2-Assez d'accord
3-Ni d'accord, ni pas d'accord
4-Pas tellement d'accord
5-Pas du tout d'accord

Pour défendre le droit au séjour des immigrés qui travaillent, étudient ou se marient en France, êtes-vous prêt à venir en aide aux immigrés dont le droit au séjour est menacé ? : *
1-Tout à fait d'accord
2-Assez d'accord
3-Ni d'accord, ni pas d'accord
4-Pas tellement d'accord
5-Pas du tout d'accord

Pour améliorer les relations entre les jeunes et la police et, dans le même temps, renforcer la sécurité dans les quartiers, êtes-vous favorable à des affectations significatives de policiers mieux formés dans les "Unités Territoriales de Quartiers " ? : *
1-Tout à fait d'accord
2-Assez d'accord
3-Ni d'accord, ni pas d'accord
4-Pas tellement d'accord
5-Pas du tout d'accord

Pour en finir avec l’exploitation des immigrés, êtes-vous favorable à la régularisation de tous les sans-papiers qui travaillent ? : *
1-Tout à fait d'accord
2-Assez d'accord
3-Ni d'accord, ni pas d'accord
4-Pas tellement d'accord
5-Pas du tout d'accord

Pour venir en aide aux femmes victimes de violences conjugales, êtes-vous favorable à l’ouverture de nouveaux centres d’accueil et d’hébergements d’urgence ? : *
1-Tout à fait d'accord
2-Assez d'accord
3-Ni d'accord, ni pas d'accord
4-Pas tellement d'accord
5-Pas du tout d'accord

Pour combattre le racisme, les discriminations et les communautarismes, avez-vous signé la pétition «www.fichepasmonpote.com » contre la statistique ethnique ? : *
1 - oui
2 - non

samedi 8 mai 2010

Un recruteur aux méthodes de Big Brother

Pensez-vous que les lois soient trop laxistes ? Qu’une guerre ferait repartir l’économie ? Voici des exemples de questions posées dans le Test d’Analyse et d’Orientation” (TAO), au mépris de la loi. PAR JEAN MARC MANACH LE 07/05/2010
> L'article a été copié ici. (Il est conseillé d'y lire les réactions des internautes).

Ces questions ne sont pas issues du tristement célèbre test de personnalité de l’”église” de scientologie, mais d’un questionnaire envoyé par un recruteur à un chômeur qui lui avait écrit pour postuler. En 2009, une société française proposait aux recruteurs d’utiliser un détecteur de mensonges afin de les aider à identifier les bons éléments (ou plutôt les mauvais). Le “Test d’Analyse et d’Orientation” (TAO), dont sont issus les intertitres de cet article, est quant à lui en service depuis 1999.

Éprouvez-vous de grands sentiments de pitié à la vue de malheureux ? Connaissez-vous quelqu’un qui vous déteste ? Détestez-vous quelqu’un ? Est-ce que votre entourage vous considère comme dépensier ? Vous arrive-t-il de vous laisser aller à des “folies” dépassant votre budget ? Etes-vous en bons termes avec votre famille ? Vous considérez-vous comme susceptible concernant certains aspects de votre vie ?

Le cabinet RI3E Consultant, aujourd’hui fermé, se donnait pour rôle “de trouver le candidat qui doit être en parfaite osmose avec l’entreprise et le poste à pouvoir : le potentiel humain est aujourd’hui l’atout majeur dans le défi économique imposé à l’entreprise : nous sommes avant tout des conseillers de l’entreprise avec laquelle nous instaurons de réelles relations de confiance“.

Etes-vous irrité par le bruit que peuvent faire des enfants, des voitures, des rires ? Avez-vous un ou des animaux ? Vous arrive-t-il de vous mettre en colère ? Regrettez-vous parfois des choses que vous avez faites ? Vous reproche-t-on d’être trop bavard(e) ? Avez-vous l’impression que l’on abuse de votre gentillesse ? Vous rongez-vous les ongles ? Vous endormez-vous fréquemment devant la télévision ?

Pour cela, RI3E Consultants a conçu toute une méthodologie, basée sur un diagnostic informatique qui permet d’établir “la définition du profil général du candidat, la personnalité et le type de comportement que doit avoir le candidat pour s’intégrer à l’entreprise“, et même la “société concurrente le candidat doit être issu".

Pouvez-vous écouter quelqu’un parler pendant longtemps sans que cela vous gêne ou vous agace ? Seriez-vous plutôt intransigeant qu’indulgent avec des subordonnés ? Acceptez-vous facilement l’autorité d’un supérieur ? Acceptez-vous facilement les ordres ? Affirmez-vous toujours vos convictions même contre l’avis de tous ? Contestez-vous un ordre venant d’un supérieur, si vous pensez qu’il est illogique ou contraire à la bonne marche de l’entreprise ?

En terme de management, RI3E Consultants rappelle que “l’entreprise n’a qu’une seule et véritable ressource : Ses Hommes“, et souligne dès lors que “l’adhésion de tous les collaborateurs de l’entreprise dépend donc étroitement de l’aptitude des managers à pratiquer sur eux une influence positive et constructive“.

Aimez-vous vous lever tôt le matin ? Si l’on aime son travail, peut-on se passer de vacances ? Vivez-vous facilement les situations stressantes ? Pensez-vous que la vérité est toujours bonne à dire ? Vous arrive-t-il de tricher pour ne pas perdre ? Pour atteindre vos buts, utilisez-vous tous les moyens disponibles ?

Le coaching fait bien évidemment partie du portefeuille de compétences de RI3E Consultants, qui tient à préciser que “l’action de l’accompagnateur est de poser les questions qui permettront à l’accompagné d’identifier ses propres contradictions et de les solutionner. Il ne s’agit pas d’anticiper sur les actions de l’accompagné pour lui fournir des solutions : tout est mis en œuvre pour lui permettre de trouver et de développer ses propres réponses.”

Etes-vous quelqu’un que l’on apprécie ? Avez-vous peur d’être mal jugé ? Vous arrive-t-il de faire des erreurs ? Vous remettez-vous parfois en question ? D’une manière générale, faites-vous confiance aux autres ? Etes-vous actuellement en relation avec une personne qui vous dénigre ? Pensez-vous que les relations professionnelles puissent devenir des relations amicales ?

“Les gens sont libres de répondre, ou pas”

Jean-Marc Lainé a créé le “Test d’Analyse et d’Orientation” (TAO) fin 1999, “lorsque le métier de recruteur vivait sa meilleure époque de succès et était très sollicité. Les recrutements s’enchainaient et se devaient donc (d’être) efficaces. Celui-ci m’a permis de créer des sélections rapides à des fins de métiers orientés à la communication“.

Contacté par e-mail, Jean-Marc Lainé, qui se présente aujourd’hui sous l’intitulé “RH Sélection“, a bien voulu répondre à quelques questions :

En quoi ces questions, qui relèvent moins des compétences professionnelles que de la vie privée, vous permettent-elles de répondre aux demandes des employeurs ?

Jean Marc Lainé : “il est important que vous sachiez que les personnes sont libres de répondre ou pas. Le TAO n’est pas un outil de sélection à proprement dit, c’est une passerelle entre le CV, la lettre de motivation et le candidat lors du premier entretien téléphonique : une analyse de test ne peut jamais être ferme et définitive car le facteur repose sur l’état émotionnel de la personne au moment du test”.

Pour information, ce ne sont pas les réponses aux questions qui sont analysées. Après saisies des réponses, le résultat obtenu apparait sur une seule et même page sous forme de ratio et de graphiques répondant aux critères ci-dessous :

> Personnalité : introvertie ou extravertie.

> Sens de l’écoute (écoute active ou entendre)

> Communication (verbale et non-verbale)

> Rigueur (fibre commerciale, organisation dans le travail, l’autonomie dans le travail, l’esprit d’équipe dans le travail, la responsabilité, stabilité et le passage à l’action)

Comment réagissent ceux à qui vous faites parvenir ce questionnaire, et qu’en disent vos clients, employeurs ?

Jean Marc Lainé : Sincèrement, les personnes qui effectuent et réalisent le questionnaire sont très souvent agréablement surprises de l’aide apportée quant à l’orientation. Quant à mes clients, ils sont satisfaits des résultats obtenus lors de recrutement dans lesquels cette « passerelle » joue un rôle. De plus, seuls les candidats en phase de sélection les préoccupent et je ne communique en aucun cas les résultats du test. Au fil du temps, j’ai pu constater que grâce à l’ensemble de ma méthodologie, une synergie et une dynamique naissait entre mon client et le candidat recruté.

Un questionnaire illégal

Le chômeur qui m’a transmis le questionnaire n’est pas tout à fait du même avis : “J’ai déjà eu en entretien des questions déplacées, vulgaires, stupides, mais là c’est le champion du monde ! Car si les choses démarrent ainsi, le recrutement, s’il existe vraiment, part sur de mauvaises bases. J’ai signalé ce fait au Pôle emploi, à mon interlocuteur qui “me piste” chaque mois, car il me semble qu’il y a aussi à leur niveau une “obligation” de vérifier, ou du moins être attentif au sérieux de leur interlocuteur-entreprise. Mais je n’ai reçu aucune réponse.”

Etes-vous pour la peine de mort ? Pensez-vous qu’il faille calmer les enfants hyperactifs ? Pensez-vous que les lois soient trop laxistes ? Pensez-vous que la France soit un pays privilégié en ce qui concerne la protection sociale ? Pensez-vous que d’une manière générale, les artistes ne sont pas des gens sérieux ? Pensez-vous qu’une guerre ferait repartir l’économie ? Pensez-vous que l’on cache beaucoup de choses aux gens ? Pensez-vous que les journalistes sont en général libres et objectifs dans leurs articles ?

Dans sa fiche pratique consacrée aux données qui peuvent (ou pas) être collectées à l’occasion d’un recrutement, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), rappelle, de son côté, que “les informations demandées sous quelque forme que ce soit, au candidat à un emploi ont pour finalité d’apprécier sa capacité à occuper l’emploi proposé. Elles doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles du candidat” :

Il est interdit de collecter et de conserver des données personnelles qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses ou les appartenances syndicales, les informations relatives à la santé ou à la vie sexuelle des personnes. L’accord exprès exigé par la loi qui doit être recueilli par écrit ne saurait, à lui seul, justifier la collecte de telles données si ces dernières sont dépourvues de lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé. Aussi de telles informations ne peuvent-elles être collectées que, dans certains cas, lorsqu’elles sont dûment justifiées par la spécificité du poste à pourvoir.

A compétence égale, qui représente 800 professionnels du recrutement, s’est ainsi engagé à lutter contre la discrimination, pour l’égalité des chances, invitant les recruteurs à ne pas consulter les profils Facebook, blogs et autres données relatives à la vie privée de celles et ceux qu’ils s’apprêtent à recruter. Une initiative à souligner.

lundi 26 avril 2010

"Vous comment ? ", de Raphaèle Bruyère


A défaut, par manque de temps, d'alimenter ce site comme je l'avais prévu en atomisant peu à peu ma collection de questionnaires dans le cadre de mon projet théâtral, voici une petite recension qui reste bien dans notre sujet...

"Dans mon pays, on ne questionne pas un homme ému" (René Char) : cette citation se trouve sur la quatrième de couverture d'un ouvrage de poésie remarquable, "Vous comment ?" de Raphaèle Bruyère, publié chez 1+UN.
L'avez-vous lu ?
Sinon pourquoi ?
Si je l'exige, le lirez-vous ?
Outre que ce petit livre est de très belle facture, le travail de questions délicat, à l'ironie distancée, à l'humour cadencé et pointu, exigeant, à la tendresse et à lucidité ("blessure la plus proche", etc.) qui est mené sur l'intime, le dérisoire ou le doucettement vertigineux par Raphaèle Bruyère (exercice très difficile et intimidant quant on passe derrière les questions de Max Frisch*)... est un véritable bonheur de lecture.
On y prendra un jubilatoire plaisir intellectuel à également y traquer les associations d'idées et principes, récurrents, les contraintes (conscients ou non)... Mieux : là où on ne s'y attend pas, et même si on est aguerri au problème du questionnaire tel qu'il est ici magistralement traité, on se fait surprendre... Voire on peut se faire secouer. Soudain, je n'ai plus fait le malin ici :
"- Avez-vous parfois l'impression de vous effacer ?
- Souhaitez-vous parfois vous effacer ?
- Au profit de quoi ?
- Pour fuir quoi ?

- Pour jouir du manque de quoi ?
- De qui ?"

On rêve d'une mise en scène, d'une lecture...
Je suis peu amateur de poésie contemporaine qui me déçoit toujours (je suis d'accord avec ce que dit Annie Le Brun dans "Du trop de réalité" sur "la poésie RATP" ou ce qu'écrit Jourde dans "La Littérature sans estomac") et en lit en fait très peu. Un ouvrage m'avait marqué il,y a plusieurs années (j'aime le litanique, le déclamatoire, minimaliste, les contraintes créatives) le livre "Geste" de Michelle Grangaud, membre de l'OULIPO. Désormais, une autre voie m'accompagnera : celle contenue dans les questions de Raphaèle Bruyère.

Plus que jamais, ma conviction est renforcée qu'il faut explorer le terrain des questionnaires pour appréhender le monde contemporain en lui rétorquant. En interrogeant les questions, on fera plus que jamais jaillir notre absence continue de réponses.
Alors ce livre..., pourquoi ne le liriez vous pas ?

(*) Les questions métaphysiques et déstabilisantes de Max Frisch, tirées de son journal, viennent d'être réunies et rééditées... Enfin disponibles, qui plus est dans un magnifique petit livre objet : indispensable !
C'est aux éditions Cent pages.

vendredi 29 mai 2009

Contrescénario de télémarketing

Merci à Christian qui m'a signalé ceci : un remarquable contrescénario de télémarketing, pour torturer la personne qui vous appelle et vous soumet insidieusement à un questionnaire.
> Les explications se trouvent ici, sur le site de Martijn Engelbregt.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

lundi 17 novembre 2008

Questionnaire de la semaine de la solidarité internationale -1-

Questionnaire paru dans Ouest-France, le dimanche 16 novembre 2008, sous le titre "Et vous, quel citoyen solidaire êtes-vous ? Le monde bouge, et vous ?"

Question numéro 1 :
Enfant, vous étiez du style à :
- vous présenter comme délégué(e) de la classe ?
- Aller faire les courses pour votre grand-mère ?
- Donner des leçons de tri sélectif à vos parents ?

samedi 13 septembre 2008

Enquête de satisfaction d'un restaurant administratif (ASPP) -1-

En moyenne, combien de fois par semaine déjeunez-vous dans ce restaurant ?

Questionnaire de test de personnalité remis à la sortie du métro par une secte -1-


Faites-vous des remarques inconsidérées ou portez-vous des accusations irréfléchies que vous regrettez par la suite ?

Questionnaire de la SCAM sur l'édition, octobre 2008 -1-


1 - Quel est le genre littéraire dominant dans lequel vous écrivez ?
- romans, essais, nouvelles
- Sciences humaines, sociales, économiques, droit
- Bande dessinée
- Religion, spiritualité, ésotérisme
- théâtre
- Poésie
- Histoire, histoire de l'art, géographie
- Jeunesse
- Sciences techniques, médecine
- Encyclopédie et dictionnaires